Il aime Yvetot, car « on peut tout trouver dans le centre-ville : médecin, vétérinaire, radiologie, magasins de toutes sortes, divers moyens de se déplacer… » En revanche, ne lui parlez pas des poubelles qui traînent dans les rues, « jusqu’à dix parfois toute la semaine près de chez moi. »
Pour lui, « il n’y aucune raison de ne pas favoriser davantage l’emploi à Yvetot. Certains endroits sont de véritables friches industrielles. »