Si Nicolas se sent en sécurité à Yvetot, il déplore les problèmes de stationnement, « c’est une horreur ! » et le manque d’animation dans le centre-ville.
« Je regrette le temps où il y avait un carnaval ! »

Nicolas est une personne très engagée vis-à-vis des jeunes. « Si je m’engage, c’est que je représente un contact direct avec la nouvelle génération. Je suis une des voix des jeunes ! »